Emilie Traverse

Chemin de Fer

France

 

Arles, nuit d’été 2012
Images extraites d’une errance nocturne en Camargue. 

La série Chemin de fer propose la lecture d’une suite d’instantanés, évocation formelle du chemin de fer éditorial, à la différence près que certaines images se chevauchent comme pour garder en mémoire la ou les précédentes. Le défilement d’images les unes à la suite des autres, la résistance de certaines, tandis que d’autres sont utilisées comme simple raccord, n’est pas sans évoquer le cinéma et son utilisation de l’image photographique comme matériau liant. À la limite de la ville et de la campagne, à la limite de la clairvoyance et de l’état d’ébriété, les photographies sont poussées dans les retranchements de leur matérialité. 


EMILIE TRAVERSE
EMILIE TRAVERSE
×