Sahar FELEGARI

Away from home

Iran


Dans les dortoirs universitaires d’Iran, les étudiants sont répartis par sexe, faculté, niveau d'éducation et âge. Ces dortoirs ont toujours été des lieux particulièrement sensibles, surveillés et contrôlés avec encore plus de soin pour ce qui concerne les dortoirs des filles. Par conséquent, la vie des filles qui y habitent se déroule toujours derrière des espaces clos et des vitres. Leur opacité rend cet espace encore plus impénétrable, la structure prédéfinie du dortoir facilite la séparation de tout le monde. Dans ces conditions spatiales où l'intimité émotionnelle et psychologique n’a pas sa place, les résidents sont poussés à la solitude et à l'isolement malgré le fait qu'ils vivent en groupe. Mais le point important est que, quelles que soient ces émotions et conditions, la vie de ces filles continue à l’intérieur de ces limites. Les photographies de cette série ont été prises pendant trois mois dans un dortoir de filles à Téhéran, alors que je vivais moi-même là-bas.

Sahar FELEGARI
Sahar FELEGARI
×