Diego MORENO

In my mind there is never silence

Mexique

 

Cette série a pour origine «Los Panzudos Mercedarios», les gardiens du quartier de La Merced à San Cristóbal de las Casas au Chiapas (Mexique). Les Panzudos représentent les péchés: plus une personne a de péchés à expier, plus sa tenue sera grande et laide, et plus elle guérira ses péchés. Ces figures sont créées pour la fête de Notre-Dame de la Merced et l'accompagnent pour être purifiées. L'annonce est faite au passage de la figure de la Vierge Marie, transportée sur les épaules des porteurs, avec une suite d'aztèques, de catholiques et de maures montés à cheval, habillés en Arabes, le visage peint représentant les musulmans qui ont occupé l'Espagne entre 702 et 1492.
Intégrant cet imaginaire ancestral à l'exploration d'un univers familier, j'essaie d'enquêter sur les liens, la monstruosité, la maladie et la mort. J'explore les codes de représentation de l'espace domestique en le fusionnant avec les traditions pré-hispaniques et les visions apocalyptiques de la religion catholique. Cette recherche donne un nouveau sens à l'enchevêtrement intrinsèque du dissimulé et du visible, de l'inconscient individuel et collectif, sur la carte extrêmement complexe des cultures et des croyances coexistantes dans le Mexique contemporain.
 

Diego MORENO
Diego MORENO
×