Stanislava NOVGORODTSEVA

The Island of Crimea
Russie

 

Enfant, la Crimée m’a toujours paru être un lieu sacré et apolitique. C’était une île avec une mythologie particulière et des traces d’anciennes civilisations. C’est sur cette île que j’ai vu la mer pour la premiere fois. La péninsule de Crimée a forgé sa propre identité marquée par le brassage des populations. En 1783, ce lieu constitué de différentes cultures et religions est devenu partie intégrante de l’Empire russe et connu de tous comme résidence du tsar. Après la création de l’URSS, la Crimée n’est plus un lieu de villégiature pour l’élite, mais une station balnéaire populaire. Après la chute de l’Union soviétique, cette péninsule est rattachée à l’Ukraine, puis en mars 2014 elle devient sujet de la fédération de Russie. Depuis ces six dernières années, la Crimée est le centre de conflits politiques. Les sanctions et restrictions individuelles infligées à ses habitants ont accru le sentiment d’isolement. L’univers de mon enfance et la mythologie locale s’entremêlent aujourd’hui avec la réalité politique.

Stanislava NOVGORODTSEVA
Stanislava NOVGORODTSEVA
×