Sébastien VAN MALLEGHEM

The Shame of the Sun
Belgique

 

La traversée d’une Amérique profonde, ennuyante et schizophrène. J’ai traîné en dehors des villes, voir ce que la campagne avait à dire. J’y ai découvert une nature en danger, des femmes et des hommes vivant dans la peur. La peur de l’autre. D’un coté, l’animal sauvage s’échappe de la vue des humains sinon il sera exécuté ou capturé ; de l’autre, l’humain insulte, s’arme et se barricade contre l’étranger quadrupède ou bipède… Floride Sunshine State. Sans cesse violentée par une consommation de ressources naturelles qui ne cesse d’augmenter, la nature se rebelle et déclenche automatiquement des cataclysmes. Plus loin sur la route je documenterai l’après apocalypse vécue par la ville de Paradise en Californie. Que reste-t-il lorsque tout a été brûlé ? Des évacuations massives, des sols ravagés, des femmes et des hommes qui cherchent des corps calcinés dans ce qui fut leur foyer.

 

Sébastien VAN MALLEGHEM
Sébastien VAN MALLEGHEM
×